Été 2022

Olivier Roziau 2021Cette période pré-estivale, toujours vivifiante, s’est ouverte néanmoins dans un contexte préoccupant : guerre contre l’Ukraine, menace pour les démocraties européennes, retombées économiques pour tous et augmentation préoccupante des prix qui se déclinent tant sur le plan national que sur le plan local, et que les élus se doivent de prendre en compte, en toute responsabilité.

Sur le plan sanitaire, Covid-19 et grippe se conjuguent, y compris sur notre territoire, même si des protocoles allégés nous rendent un sentiment de « liberté ».

Dans le cadre d’un mouvement général de solidarité des communes françaises avec l’Ukraine dévastée par la guerre, Saint-Maximin a organisé le 11 mars dernier, avec un vif succès, une collecte de produits de première nécessité. Le fret a été convoyé par les services de la protection civile jusqu’à la frontière ukrainienne.

Un grand merci à celles et ceux qui ont répondu présents à cet acte de générosité.

Les élections 2022 se sont achevées à Saint-Maximin dans de bonnes conditions et avec un taux de participation supérieur à la moyenne nationale : 83,73 %, 79,39 %, 61,99 % et 58,12 %.


Après avoir évoqué en fin d’année la démission de trois membres du conseil municipal, j’ai le plaisir de vous annoncer aujourd’hui la restructuration de notre équipe désormais composée de 12 conseillers et conseillères avec une nouvelle répartition des attributions et responsabilités :

– Olivier Roziau, maire ;
– Véronique Juste-Lapied est à présent 1re adjointe en charge du Cadre de vie, de la Vie associative, de la Culture, de l’Animation des fêtes & cérémonies ;
– Raymond Nunez, 2e adjoint, est en charge de l’Urbanisme et des travaux, assisté de Jean-Marc Bouchet-Bert-Manoz ;
– Stéphane Malard, 3e adjoint, est en charge des Finances et de la Vie sociale ;
– Xavier Juste, 4e adjoint, est en charge du Patrimoine, de l’Environnement, de l’Agriculture et de la Forêt.
Les six autres membres du conseil continuent bien évidemment de travailler dans différentes commissions municipales et vous retrouverez bientôt toute l’équipe, en photo, dans le prochain numéro des Échos de Bramefarine.

Côté budget, vous savez que chaque année et au plus tard le 15 avril, les communes doivent voter leur budget, répertorier les dépenses et les recettes possibles ou nécessaires : notre conseil municipal a dû ainsi voter le 12 avril son budget primitif 2022 dans une grande incertitude quant à l’augmentation à venir des coûts de l’énergie et quant aux dépenses supplémentaires qui en résulteront, à terme, pour notre commune.

À ce jour, toutes les communes doivent déjà faire face à une augmentation de 40 % du prix des fluides et de l’électricité qui alourdit de façon significative leur budget de fonctionnement : Saint-Maximin ne fait pas exception.
Par ailleurs, nos bâtiments communaux, école et mairie, vieillissent, se dégradent, se transforment en « passoires thermiques coûteuses », et répondent de plus en plus difficilement aux besoins.

L’entretien courant de notre patrimoine immobilier, de nos routes, les transformations indispensables à la réduction des coûts, mais aussi à l’adaptation de nos bâtiments au service qui doit être rendu au public nécessitent de dégager des capacités financières nouvelles.


Devant cette situation, les élus ont pris acte de la nécessité impérative d’assurer la pérennité financière de notre commune pour les années à venir et d’augmenter en conséquence les taux de fiscalité locale, mais aussi de s’engager, en contrepartie, dans la rénovation énergétique et la restructuration de nos bâtiments communaux, mairie et école.


C’est ainsi une décision budgétaire mûrement réfléchie et pesée qui vous sera présentée par la commission Finances dans un article dédié qui, nous l’espérons, vous convaincra de sa pertinence et de sa sincérité.

Olivier Roziau, maire de Saint-Maximin